[NEWS] Le renouveau financier de Microsoft se confirme

Venez ici partager vos infos et nouvelles informatiques !
Répondre
Avatar du membre
Auteur du sujet
ThiWeb
Administrateur
Administrateur
Messages : 9021
Enregistré le : il y a 11 ans
Localisation : On earth
Contact :

[NEWS] Le renouveau financier de Microsoft se confirme

Message par ThiWeb »

Le bilan de début d'année de Microsoft n'est pas mitigé. Il reflète simplement les mouvements en cours à Redmond, depuis l'installation de Satya Nadella au poste de PDG il y a un an. Et une dynamique est là.

Dans l'ensemble, au premier trimestre 2015, toutes les divisions de Microsoft ont perdu du terrain d'une année sur l'autre. Dans le détail, certains produits et services ont tiré leur épingle du jeu. C'est le cas d'Office 365, des tablettes Surface et du cloud pour entreprise. C'est rassurant pour Satya Nadella, qui vient de passer un an à la tête de Microsoft, et qui mise justement sur ces produits. Et au global, les résultats sont bien positifs.
Image
Le chiffre d'affaires du groupe américain stagnait en mars 2014. Il progresse de 6 % en mars 2015. Battant les estimations des analystes financiers, Microsoft atteint 21,7 milliards de dollars, et améliore même un peu sa marge brute, de 1 %. Mais ce gain ne compense pas l'effort d'absorption de Nokia, englouti en 2014 pour 5,44 milliards, et dont les coûts d'intégration continuent de grever la rentabilité, qui baisse de 5 % à 6,6 milliards.

Windows 10 se fait sérieusement attendre

Pour ce qui est des mauvais chiffres, le principal vient de Windows : les ventes auprès des fabricants se sont repliées de 19 % et celles auprès des consommateurs, de 26 %. La situation est revenue « à la normale » après un bol d'air offert à l'industrie du PC, en avril dernier, quand Microsoft stoppait le support de Windows XP. Il faudra attendre septembre et Windows 10 - son accueil est plutôt bon - pour espérer un regain des ventes.

L'autre score négatif de Microsoft, ce trimestre, concerne la suite Office : ses ventes se sont effondrées de 41 % en un an. À vrai dire, ce n'est pas si grave que cela pour l'éditeur, car ce qu'il perd sur les licences, il le récupère avec les abonnements à Office 365. Microsoft estime que sa nouvelle offre a entamé son ancienne à hauteur de 27 %. Pendant ce temps, Windows Phone - dont le premier client était Nokia - déclinait de 16 %.

Bing pèse 20 % de la recherche aux USA !

Au rang des bonnes nouvelles, il y a les tablettes Surface. Ses revenus ont enfin percé, en augmentant de 44 %, pour atteindre 713 millions de dollars. Le moteur de ce succès - il n'était pas acquis pour Microsoft - est la Surface Pro 3. Bientôt neuf mois après son lancement, le fabricant compte stimuler les ventes en cassant les prix de ce 2-en-1. Et début mai, il dégainera une version grand public, moins onéreuse, baptisée Surface 3.
Image
Alors que la stratégie de Microsoft de proposer un format hybride (entre PC et tablette) semble doucement porter ses fruits - sans inquiéter les parts de marché de la concurrence - l'autre, qui consistait à racheter les smartphones Lumia, ne déçoit pas non plus : leurs ventes sont en hausse de 18 %, à 8,6 millions d'unités.

La croissance est plus impressionnante du côté d'Office 365, dont le nombre d'abonnés a triplé en une année, passant de 4,4 millions de clients en mars 2014 à 12,4 millions désormais. Mais il reste difficile d'évaluer dans quelle mesure ces nouveaux abonnements réussissent, ou pas, à compenser le déclin des licences. Dans la même division, on apprend que les revenus publicitaires de Bing ont grimpé de 21 % sur un an. C'est que le moteur de recherche commence à peser : selon ComScore, il contrôle 20 % du marché aux États-Unis !

Azure profite du grand élan vers le cloud

Côté entreprise, Windows a réussi à contenir son déclin à -2 % grâce à Windows Server, contrairement aux licences Office, qui ont plongé de 16 % en une année, toujours cannibalisées par la version sur abonnement. La vraie dynamique est venue d'Azure qui a doublé ses recettes - en douze mois, le cloud de Microsoft a pesé 6,3 milliards de dollars. Enfin, les clients mobiles professionnels auraient augmenté de 70 % en un an.

C'est l'un des axes de développement de Satya Nadella : accompagner la transformation numérique des entreprises. À ce jeu, Microsoft tente de les séduire avec son cloud, qu'il veut accessible, et ses tablettes.
Son prochain défi sera de convaincre des sociétés, souvent conservatrices, à migrer sous Windows 10.
Source : Clubic Pro
Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités